LA DITEE

Une pour le texte à trous et les trous dans la colonne de droite
Compléter les nos de 1 à 21 (n’oubliez pas le 13 !)
En vous aidant de l’une des deux grilles ; celle qui comporte des flèches donne tout à la fois l’initiale (en gras) des mots recherchés, mais aussi (flèches) leur sens d’écriture ; l’autre feuille (tableau) ne donnant que l’initiale des mots (cela dépend de notre « force » en picard).

EPREUVE LA MOURALE

Mourale 1: (haut de la feuille)
Il faut commenter en quelques phrases courtes
- en picard
- à défaut en français
- ou avec un mélange des deux, la morale proposée
- ou encore avec des mots sans phrases composées
exemple : intraide – lés eins – lés eutes – ti aujord’hu – mi édman – à nus dux en est pus fourts…

Mourale 2 : (bas de la feuille)
Il faut sur la feuille annexée (tableau)
- compléter le nom des fables en français
- dans la colonne de gauche noter le Liméro = L° de la morale et à côté le titre
exemple : L° 1 – b

Ch’l'éschole qu’alle étot du Timps passié alle est édvnue Perluàte

Ech pannoncheu fat pa éch GRIND peinte sint-quintinos Léyon ALBERTINI

Ein -ne poégnie éd marcheux

Chés tchots d’ein-ne éschole éd Sint-Quintin

Dés grinds galmites qui font bin attinchion :
{{Robert, Jean, Tchot-Jean pis Jean-Gleude}}

Ech clerc d’éch l’universitié Jules Verne qui s’détind

El meume pindaint ch’l'élchon

Ein eute dublette éd Bieuvoésiens
pis dux eutes person-nes dins ch’l'ombe

Y A TROIS FILLES A SAINT-QUENTIN

{{Refrain}}
{Y’a trois filles à Saint-Quentin
Y’a pas moyen,
Y’a pas moyen d’y mettre la main,
Y’a trois filles à Saint-Quentin,
Y’a pas moyen,
Y’a pas moyen d’y mettre la main,
Sur leur quinquin.}

{{Premier couplet}}
Chaque vill’ de France a ses merveilles
Les quinconc’s font la gloire de Bordeaux,
La Cannebière cell’ de Marseille
Et Cambrai possède son coup d’marteau
Agen c’est l’pays des jolies prunes
Paris c’est l’berceau d’la Tour Eifel,
Oui, mais dans le Nord,
Les blondes et les brunes vous diront d’un air confidentiel :

{{Deuxième couplet}}
Vous pouvez si vous avez d’la veine,
Mettre la main sur un ch’val gagnant,
Ou la mettre encore, c’est une aubaine
Sur un gros lot de cinq cent mille francs.
Vous mettrez la main, avec la chance,
Sur une femme qui n’aime pas les bas de soie
Sur une veuve qui a toute son innocence
Ou la mettre sur n’importe quoi :
(au refrain)

{{Troisième couplet}}
Y’a de l’huile dans les boîtes de sardines,
Y’a des bûches dans les paquets d’tabac
Y’a des idioties, plus ou moins fines,
Dans cette chanson qu’nous chantons.
Mais qu’est-ce que ça fait si l’on rigole,
Si l’on peut chanter avec entrain
En fa dièze majeur, ou en si bémol !
Tous en choeur ce rigouillard refrain :
(au refrain)

{{J.P. SEMBLAT d’après le texte de Georges GRY él 18 éd mai}}