Mézières-sur-Oise / Traditions en fête Un dimanche typiquement picard

Afin d’innover, les membres de l’association « Culture et loisirs macériens » ont organisé une journée typiquement picarde.
Pour animer l’événement, Jean-Pierre Semblat, conteur agitateur culturel picard, était accompagné de Robert Lamouret, un musicien et fabricant d’instruments picards, comme l’épinette, la cornemuse et la guitare picarde. François Pery, enseignant la cornemuse au conservatoire de Beauvais (Oise), a également fait le déplacement. Ils viennent des associations Tertous Gadrus et de l’atelier de l’Orphéon de Beauvois-en-Vermandois.
Le midi, un repas composé de divers mets picards était dégusté (ficelle picarde, tarte au maroilles et autres). L’après-midi était rythmé par des contes, des chants et des danses picards.
Une façon de concilier de nouvelles manifestations au retour aux sources, à la culture régionale.
A noter que cette journée s’est déroulée en partenariat avec le Conseil régional de Picardie dans le cadre des « Traditions en fête ».

Ecoutez un extrait…

Presse et langue picarde

L’ENORME SUCCES DU FILM
DE DANY BOON ET NOS PREOCCUPATIONS COMME NOS ACTIONS, DEPUIS DES ANNEES ET
DES ANNEES, NOUS FONT VOUS APPELER AU « SECOURS »  ! ET
VOUS DEMANDER VOTRE AIDE !

Depuis des décennies,
on essaie dans l’Aisne aussi ? de faire passer de temps en temps quelques
courts billets en picard dans la Presse, d’écrire, de parler, de montrer ce
qui est (était ! sera ?) l’une des langues des générations à venir.
Nous y croyons fermement, pour nous le picard c’est :

- La langue de la quotidienneté,

-        La langue qui recouvre et fait lever notre cuisine,

-        La langue des moments festifs communions, mariages, fêtes, anniversaires, rencontres
et même dirais-je des enterrements (quand on évoque mi-pleurs mi-rires celui
qui est parti (ou celle !)

-        La langue du jardin des fleurs, des fruits et des légumes

-        La langue pour endormir les tchots, pour entretenir les viux,

-        La langue de nos noms, de nos lieux,

-        La langue de nos tournures soi-disant fautives,

-        La langue de nos souvenirs,

-        Mais aussi la langue de nos avenirs,

-        La langue de nos colères,

-        La langue de notre amour,

-        Celle de nos cafés, de nos apostrophes, de nos coups de gueules, de nos coups de
c?ur,

-        De notre mère, grand-mère, tayon-ne pis ratayon-ne,

-        Celle de nos rêves,

-       Celle qu’on écrit, dans laquelle on initie

Dans laquelle nous pensons, rêvons, crions, aimons, chantons, mourons, naissons,
écrivons, nous exprimons

Et et et et et……. cette langue,
nos journaux papier, radiophonique, télévisé n’arrivent pas à en rendre compte,
à lui faire place, à faire voir nos mots, entendre nos voix, voir notre picarditude
(conme i obin alle dirot l’eute)

Alors, alors, alors ? ? ? ? ? ? ?

Prenez
votre plus belle plume, stylo, bic et autre crayon de bois et écrivez, même
si vous n’en avez pas le temps, par lettre ou autre courriel à nos organes
de Presse le message ci-dessous

Tout courrier
à faire parvenir en retour autant que de besoin et pour bilan par le site
href= »http://picard3.farvista »>http://picard3.farvista ou href= »mailto:semblat@wanadoo.fr »>semblat@wanadoo.fr ou 06.82.26.20.87 Merci de votre soutien !