In couture d’élle Manche

pt21651La Picardie a n’a éd coutures qu’éd Sonme, pos d’port por ainchi dire ! chin qu’i n’impêque pos chés Axon-nais d’aller vire éd quée coleur qu’élle mer alle est, chi qu’alle est froède obin tiédie, chi qu’i n’a du pichon éddins, dés crocs, dés baches, éd z’ouyats. En y va minger du pichon, dés fruts éd mer : dés coutieux, dés hénons, dés mourles bin seur aveuc dés frites. En y fat du car à voèle, chés tchots pis itou chés pus grinds is y font vinvoler dés dragons, dés câtieux éd sabe, dés treus qu’en s’y met éddins. I n’a dés baches ; chés miaulis is glichent padzous ch’vint, chés grisards is quitent in volant. Dins chés crocs, i n’a dés guernoulles équ dsitout qu’él solèl i quét, cminche leus craos, craos. Ch’est Sint-Quintin-in-Courmont (curtis mons), pis élle vile adoù équ Wuillaume-éch- Conquérint i l’a parti por prin-ne l’Inglétierre, Sint-Vary,  en y minge des seutrelles équ chés seutrelliers is vont quére dins chés bourdures d’élle mer, du flét, dés cornichons éd mér équ ch’est dés passe-pierre itou. Él solèl, i l’est ilà, mains conme ch’est él solèl picard pis qu’i l’est timite, i s’muche bin souvint par drière chés neuaches. Chés abes is pinchent du côtié qu’is porraint quére, ch’est él vint qui zés fachon-ne ! éch sabe i s’met inter vos peuches éd pied, cha dégatoulle. Ch’est chin qu’en appalle élle couture éd Sonme obin d’Opale. I l’y fat bon vive, ch’est dés plaisis simpes, en y prind l’bon-ne air, malaise ét peu quinte i n’a pos grind mon-ne !

à acouter dsur www.chespicards.fr


Lifamote
Car char
Couture côte
Croc dune
Dégatoulle chatouille
Dragon cerf-volant
Flét plie
Grisard goéland
Hénon coque
Malaise ét peu a fortiori
Miaulis mouette
Pichon poisson
Seutrelle crevette
Sint-Vary Saint-Valéry

Visite des Hardines HAM

picture-1

L’Office de tourisme de Haute-Somme vient d’inviter les hamois à une balade contée dans les Hardines. Une vingtaine de personnes a participé à cette sortie en présence de Jean-Pierre Semblat, conteur, Grégory Labille, conseiller général, Michel Urbaniak, président de l’association de protection et de sauvegarde des Hardines, des promeneurs. Michel Urbaniak a donné des informations sur le fonctionnement de ces jardins en bord de Somme tandis que Jean-Pierre Semblat a animé l’après-midi avec des contes. Toutes les personnes présentes ont apprécié cette sortie.

Chés bieux-jurs

coucher-de-soleil-en-hiverÉd quo qu’i n’est éd chés bielles jornées, éd chin qu’en y fat, qu’en i minge, éd qui qu’ch’est qu’envot, à d’quo qu’en pinse et pis core…

Juïet, en n’él l’a pos vu passier, qu’éüt i l’est édjà pus qu’au mitan ! Chés ganmes éd maron-nes is ont raccorchi, tut conme cheutes éd chés cmisettes. Lénettes éd solél oublige pis ésse pieue, i feut qu’alle seuche d’élle coleur d’éch caca-coula ! En minge léger, conme is ditent : dés salates qu’en a mis éddins tut chin qu’i nos restiot éd résses ; dés minger qui nos vien-ntent du but du mon-ne : taboulé d’chés Liban-nais, lunch pis brunch d’éch Québec, chuche-zi d’chés Japon-nais, coups-d’éscousses du Maroc, et pis en minge déhors, padzous dés grinds parapleuves, Oringe-i-n’a obin Djiness. En s’éyeuve tard, en s’couque parellemint, en n’a pus d’heure.

En dourt aveuc chés fernètes grin-nes interbaillées, ein drap seulemint, ch’est core éd trop coeud ! Parel dins chés carrettes obin tut grind ouvère, obin élle clim au fin fond. Chés jornals is sont éd pus in pus tchottains, dins chés boêtes cidesque pus d’inverloppe, dés fos ein-ne carte du but du mon-ne..

Pis portant, chés boutiques is ont mis dés groches casaques d’chés courts-jurs dsur chés mannétchins, en an-nonche ploein d’affares qu’alles vont avoèr iu in sectinme, dés tchots és pronmoètent édjà aveuc dés carnasses fin-nes neuves qu’leu mère a yeus a acatées, chés ponmes en lés érvot dsur chés martchés.

En croèse dés fos dés vielles parintés qui vien-ntent nos dire ein tchot boujour, en n’fat érien, en n’pinse à pos grind cose…

Vlà, conme i dirot l’eute, él timps i passe, él timps i coeurt, nos ons du mâ à l’chuire !

acouter in picard, in frainchais édsur www.chespicards.fr


Lifamote – Glossaire
Acater acheter
Carnasse cartable
Carrette automobile
Cidesque Courier Individuel à Distribution EXceptionnel
Couquer coucher
Ganme jambe
Maron-nes pantalons
Resses restes

Chés bzzzzzz

moustiqueQuinte juïn i définit, quinte juïet i l’arrive et pis surtoute quinte éüt i moute él but d’sin musieu, zés vlà qu’is s’mettent à l’ouvrache. Por cmincher i n’a chés mouques éd j’éne sais pos combin d’sortes i n’a : éd mason, à l’vian-ne, à br… ; i n’a chés mouquerons qu’en prind fachilemint dins sin ziu ; i n’a chés piqueux, cousans, mains surtoute mouques à mié et pis wêpes aveuc leus nichots dins chés treus à fouans obin dins chés séhus dzous ein-ne boule grisse éd bavion et pis d’soéyure éd bos. Qu’en n’obliche pos chés biêtes d’érnu quinte en cminche à feuquer chés bléds, et pis chés pux d’éüt dsitout qu’en va dins ch’herpe, seur in éüt, chés papillions n’amite qu’is vienntent maquer éd loain-ne éd nos caracots et pis cheutes qu’en n’con-not meume pos o pus él nom. Esses eutes is n’sont pus à l’fête équ nus eutes, ainchi, au Canada d’où qu’en est évnu à ch’momint chi, ch’est core pus pire, tellemint parel équ chés fernêtes obin chés portes is sont rinforchées d’ein trillage à malles fin-nes por pos équ chés mouques à chevreul, chés tiu tchottes noéres pis surtoute chés maringouins is n’rintrinchaint pos dins chés masons, meume in ville.

Tertous, is piqutent, is pomptent, is chuchtent, dégatouillent, brutent, nos impoéson-ntent l’été pis l’ézistinche et portant… cmint qu’chés flours is seraint-ti fécondiées, cmint qu’en mingerot-ti du mié ? cmint qu’chés tchots ésieux is norriraint-ti leus jon-nes sins chés cazés, chés mouques pis eutes, cmint qu’la Nature a s’débarracherot-ti d’chés carcasses éd biêtes pus o moinse groches quérvées ichi obin là-vas ?

As nos impoéson-ntent dés fos la vie, mains chi qu’as n’ézistaint pos, en ne serot pos ilà por él dire !

Por él l’intin-ne www.chespicards.fr

Fruts, flours pis lédjeumes (PARLONS PICARD Aisne-Nouvelle)

38534-radisCh’est l’timps d’éch passache inter él preume-timps pis l’auton-ne : finis chés radis nouvieux, naviots, rein-ne éd mai, itou oégnons verds, preumes tchottes carottes, en rinte dins chés bieux-jurs ! Chés fleurs cha n’est-ti pos parel, chés lys, bluets barbus, chés an-nuelles is flouritent à fond, chés roses is in sont à l’duxiènme flouraison. Chés papillions is sont bénaises éd vire flourir leu abe à papillions justémint. Dins ch’l'ouche, chés chrises is sont définies, guerselles rouches pis blanques, pis noértes itou, is ont té cuellues conme chelles à maquereux ; en attind chés prumières ponmes d’éüt, chés branques éd chés poériers is ploètent padzous él pods d’chés fruts. Quites meurons cminchtent à noérchir. Chés gailles, chés noésettes pren-ntent du pods à caque jur qui passe. Éch gardinier i l’est souvint flourisse, à moinse équ cha n’seuche ésse fenme, éd meume itou ein tchot peu arborisse, chi bin équ quinte i l’a défini d’ein côtié, i put ércmincher éd l’eute : i fouit, i bine, i croqute, i sème ; i plante, i cope, i l’imbouquètte ; i va greuffer, i loche, i monte à l’équelle…

À caque jur ésse poein-ne, ésse n’ouvrache, sin plaisi. Ête gardinier éd lédjeumes, flourisse éd flours, aboritchulteux d’abes ch’est ein-ne sorte éd tirlougie souvint dins l’meume honme. L’preume-timps n’est pus ilà, l’auton-ne i s’in vient, en ‘l’intind évnir, profitons d’l'été éd nos gardins, courtils, hardines, airiers pis eutes hortillonnaches : chinq lédjeumes obin fruts caque jur qu’en dit !
acouter in picard, in frainchais édsur www.chespicards.fr