PARLONS PICARD / Courtées histoères o Gleuderies

Dins l’cour d’éch l’éschole ein tchot, in brayant dit à ch’clerc : «Mossieu, i n’a ein quien qui m’a mord ! » « du… mordu » qu’i dit éch clerc. « À min cul » qui répond éch tchot. Diffichile d’és comprin-ne quinte i né n’a ein qu’i l’est picard dins s’compérnette, frainchais dins sin parler pis l’eute picardophon-ne.
Pus ein-ne édvinette, chelle-làlle : ein cocassier i l’éyeuve itou dés berbis. I compte chés pattes pis chés zius d’chés biêtes qu’i l’a : 44 pattes pis 30 zius : Combin qu’i l’a-ti éd glain-nes ? combin d’berbis ?
I parot qu’ein pourcheu cha sairot compter, mains dux chiffes seulemint : « neuf, neuf, neuf ! » quinte en vient éd li don-ner à minger, pis qu’i l’est contint pis « huit huit huit ! ! ! » quinte éch bouchi i rinte dins s’porquerie aveuc sin sieu, ésse cassetrole, ésse mailloche pis sin coutieu.
Gleude i l’est sourd, pis ouvérier d’conmeune. Ch’mayeur i passe :
« Cha va-ti Gleude ? » « Ouais j’feuque ! » « Cha va conme i feut alorse ? » « Chi j’éne feuquos pos por vus, j’feuqueros bin por ein eute ! » Ch’est ein djaloque d’édmi-sourd !
Dudule, ésse fenme, Phrasie, a li a raccorchi ein-ne maron-ne ; mais fuche

qu’alle a copé d’troup d’tissu, fuche qu’alle a fat éch l’orlet d’troup largue, éch patalon Dudule ch’est conme ein bérmuda. Tutur qu’i l’rinconte à ch’l'ouberche i li dit : « T’as yeu ein fu d’planquer à t’maron-ne ? » « Nan, qu’i li répond Dudule, élle soupe éd Phrasie alle est tellement bon-ne, qu’i m’vient ein-ne duxiènme croéssinche ! »
Ch’est chin qu’i né n’a qu’is appelltent cha l’humard picour !

GLOSSAIRE

Braire :  pleurer
Cocassier : marchand
de volailles
Eyeuver :  : élever
Feuquer : faucher
Glain-ne : poule
Gleude : Claude
Gleuderies : histoires
drôles
Mailloche : maillet
Mayeur : maire
Ziu : œil

CHÉRTIFICAT D’ÉTUDES PICARD Samedi 26 juin 2010

picture-3TERTOUS GADRUS (créée en 1977) organise,  dans le cadre de son école picarde PÉRLUÈTE sa onzième édition dupicture-1

CHÉRTIFICAT D’ÉTUDES PICARD

Il se déroule sur une journée, le samedi 26 juin 2010 avec des épreuves (en picard) de morale (sic), calcul mental, problème, dictée, poésie et chant, géographie, histoire…,tous les candidates-candidats n’ont pas forcément suivi les cours du dimanche matin de l’éschole picarde Perluète (qui existe depuis plus de 15 ans). Le sujets sont abordables quant à leur difficulté, il n’est que de jeter un œil (ou les deux même !) :

- sur le site www.chespicards.fr où les sujets de 2009 sont visibles,

on peut même,

- sur demande (semblat@wanadoo.fr), recevoir ceux des années antérieures

Le Chértificat a même parfois été décentralisé ailleurs qu’à Trefcon, dans le Vermandois, petit village à égale distance de Péronne, Ham et Saint-Quentin (il suffit d’en faire la demande et de s’accorder sur une date). Les Chtis comme les Boyeux-rouches is sont accueillis, bien sûr, à bras ouverts, comme tous les autres linguistiquement picards !

Qu’en s’él diche, pis qu’en y vienche (inscription préalable préférable ! Eschole Perluète cidex 30 – 02590 Beauvois-en-Vermandois)

Tél. 06.82.26.20.87 ou 03.23.66.57.94

La Thiérachienne Samedi 5 juin 2010 à Sorbais


La Thiérachienne, randonnées pédestres libres, accompagnées: « Les herbes sauvages dans la cuisine locale » avec Mme Baron ( 10h30 et 14h30 ), « Découverte de Sorbais » avec Mr Brossier, maire ( 10h, 14h, 16h ), « A la découverte de la faune et du Bocage », avec Mr Hallart du Sepronat, « Picard diries ( 10h30 et 16h ) et contes fantastiques (14h30) avec Mr Semblat, conteur picard. MARCHÉ DES « SAVOIR FAIRE » LOCAUX Venez découvrir une autre facette de la Thiérache et de son artisanat!!! ANIMATIONS: Stand touristique, descentes en canoë avec le CCK Evasion, promenades en calèche, Structure gonflable, jeux traditionnels, jeu « Fête des mères »… Restauration traditionnelle avec l’indémodable salade aux lards. Organisée avec la Fédération Départementale des Randonneurs Pédestres, les associations locales de randonnées, l’office du tourisme de Vervins, le comité des fêtes de Sorbais et Tac Tic Animation.

sorbais


Tac Tic Animation - 02260 La Capelle Tac Tic Animation
2, avenue de la Gare – 02260 LA CAPELLE – tél. 03 23 97 79 72 – fax. 03 23 97 79 71
site Web.
www.tac-tic-animation.com
e-mail.
tac.tic.animation@cegetel.net

CRITERIUM NATIONAL DES JEUX TRADITIONNELS 22 ET 23 MAI

jeux100

Le Comité Départemental du Sport en Milieu Rural (CDSMR) de l’Aisne, en collaboration avec la Fédération des Foyers Ruraux de l’Aisne organise un

LES 22 ET 23 MAI prochains
sur le site de CAP’ AISNE (Chamouille)

De nombreux stands de jeux enfants, adultes, de produits du terroir, d’animation picarde, etc…

Nous vous y accueillerons avec plaisir
Toutes les infos en pièce jointe et sur notre site

Cordialement
Nathalie
www.lesfoyersrurauxdelaisne.org

L’Aisne Nouvelle : Article : Ça bouge à la maison de retraite

Après un après-midi picard de haute qualité avec le célèbre conteur Jean-Pierre Semblat, qui a réveillé de nombreux souvenirs chez les résidents, l’association Trait d’union a offert aux résidents, un après-midi à Saint-Quentin. Pour cela, elle a utilisé le véhicule de la maison de retraite qu’elle utilise notamment pour emmener les résidents au supermarché une fois par mois.
Mais cette fois, les seniors se sont rendus à Saint-Quentin pour une visite du musée des papillons. Un guide a commenté la visite très appréciée par les anciens, puis goûter dans une célèbre brasserie de la cité des Pastels avec un petit bonjour à la nouvelle statue de Quentin de la Tour. Les résidents sont rentrés un peu fatigués mais ravis.

L’Aisne Nouvelle : Article : Ça bouge à la maison de retraite

L’Aisne Nouvelle : Article : Le Picard rencontre le Canada

Jean-Pierre Semblat, le conteur picard était récemment de passage dans la région où il rencontre à Etreillers le conteur acadien Kevin Arseneau. Dans la salle le Sainte Catherine, les deux hommes ont tout de suite sympathisé.

Répondant à l’invitation de Laurent Devisme, Kevin Arseneau en passant par la Picardie dont une semaine à Amiens entame depuis fin mars jusqu’au 16 mai sa tournée européenne de conter des histoires, des légendes, et des anecdotes avec un répertoire de quelques chansons traditionnelles. Originaire de Robertville notre acadien de 24 ans s’exprime avec un accent très prononcé – il faut tendre l’oreille pour bien comprendre tous les mots – dans une tenue traditionnelle chemise à carreaux, pantalon de velours, des chaussures de marche nous plongent de l’autre côté de l’Atlantique. Lors de son passage à Etreillers devant un public restreint, Kevin nous a séduit dans ses récits, sa passion du conte va le transporter dans un long voyage de salle en salle, dans les bistrots, dans les écoles.

Article paru le : 21 avril 2010

L’Aisne Nouvelle : Article : Le Picard rencontre le Canada

PARLONS PICARD – Ouvérier !

Cha n’est pos échti qu’i l’ouvère, écore équ… ch’est chti qu’i l’oeuve. Ch’est, obin putout ch’étot, pusque ch’est ein-ne éspèche in voée éd dischnizon. Ouvérier tisseux o lancheux , manouvérier (qui travaillot éd sés mans, forchémint), ouvérier métallurgisse, mécanichien éd carrettes obin éd cinse, ouvérier du bâtimint, pis chés ouvérières aveuc leus bleudes. Ouvérier, tchot-fius d’ouvérier, ouvérier li-meume, ch’étot ein hon-neur, meume chi éch l’uniforme d’éch l’ouvérier cha n »étot équ dés blus éd cauffe pis ein-ne castchette parelle. Frémions éd l’industrie éd l’eute sièque o core ouvérières d’éch catoère-magasin. Achteure, pus rin éd tout cha ; en est OS in bas d’éch l’équelle, O.Q. (équ cha fat grossier !) o O.H.Q. (écore pus !) O.P. (qu’cha vient du meume indrot !) por éch profeuchion-nel. I n’in resse core quites resses nobes : mâte ouvérier, ouvérier d’éch tour-éd-Frainche, meillieux ouvérier d’élle meume Frainche pis chti d’ein-ne énée. Ch’est à l’pied d’éch mur qu’en vot éch l’ouvérier manchon : ch’étot à l’oeuve

qu’en voéyot ch’l'ouvérier (cheuf-d’oeuve). Chés ouvériers d’achteure éne sont pus mâtes éd leus outieux, is n’in sont ésclafes. Sully, éch Prudhonme, i l’disot li : « Éch raboureux m’a dit in reuve gratte élle tierre pis seume, ch’boulinger m’a dit éd fare min pan mi-meume, pis ch’manchon éd prin-ne éme truelle dins m’man !: » Sins eusses eutes tout chin qu’i n’a autour éd nus, i n’ézisterot pos. I sérot pététe timps équ nos sochiété alle érvoiche élle plache dins ein Mon-ne d’où qu’en porrot core itou fare in Frainche pis meume in Picardie, amon !

GLOSSAIRE
Bleude : blouse
Carrette : voiture
Catoire : : ruche
Dischnizon : disparition
Ervire : revoir
Fare : fabriquer
Frémion : fourmi
Magasin : atelier
Manchon : maçon
Outieux : outils, machines
Ouvérier : ouvrier