PARLONS PICARD / Picard core ein coeup ! | Aisne Nouvelle

 

image

Quinte en dit matte du picard, cha put volér dire décrire du picard, o core canter du picard, o core…

Raviser dins ein-ne lisse éd cartons d’ein noteux éd cartons d’orgue d’élle barbe qu’alle rit : vos ez pététe, dsur dés chintaines éd tites, tros quate affares qui peutent passier por du picard :  »Djudjusse aveuc sin viliolon »,  »Elle canchon éd Craon-ne » pis  »Chés rosses éd Picardie ». Vos ez-ti bécoeup d’auberches qui mattent picard dins leu nom conme éch « Cuin minteux » découvért l’eute jur. Vos m’direz, équ dés fos cha n’est pos éch l’abjectif picard qui fat équ chin qu’i n’a éddins i l’est picard. Héreusemint, éd timps in timps, en est surprind, en érchot dés sohaits d’bon-ne énée in picard ; en treuve ein-ne invocachion éd Neuël dins ein jornal éd paroésse (él Bon Diu i comprindrot él picard alorse ?). Dés blasons picards is sortent dés fos dins ch’l'édviserie : « Picard étte mason alle brûle ! – Fuche, j’a l’clef dins m’poque ! » « Ch’est dés Picards tut francs tu ronds, n’font pos d’mangnières, n’font pos d’fachon ! » « Chés francs Picards ! ». Mais itou « Rabour éd Picard (éch Picard i n’rabourot pos drot !) » Souvint, quinte en ouvére sés éralles, en intind ein mot, ein-ne éspréchion, ein-ne phrase d’où qu’i n’a ein-ne tornure in picard : « En vous dira quoi ! » « Il s’a empiérgé ! » En « sort (fachilemint) déhors » ! Parler picard ch’est core miux qu’parler frainchais, ch’est parler aveuc sin tchoeur ! Ch’est fare intin-ne dés sons qui sont d’ichi, en n’a pos, nus-eutes, d »’è » ouvérts. Por nus ein-ne és, ch’est conme ein-ne haye, conme ein nez. Él sins i nos aidiéde à vire éd qué  »é » i n’est tchestchion. I l’est grind timps qu’en s’pinche dsur chés affares-làlle chi qu’en n’vut pos ête édman tertous paréls : ein-ne lan-ne, ein-ne tchuisine, ein-ne canchon, ein-ne habillure qu’alles séront tut partout parélles ; équ rade, en n’sérot pus au miux qu’dés Périsiens, au pire dés Inglos-Saxons aveuc tut chin qui chuit. Él miux ch’est pététe éd don-ner és n’avisse, porquo pos dsur éch sissite éd l’Ains-ne Nouvelle porquo pos itou dsur échti éd www.chespicards.fr. Nos ons ébsoin éd vos idées à vus-eutes Picards éd tus chés cuins d’élle Picardie !

GLOSSAIRE
décrire : écrire
noteux : fabricant de cartons tite : titre
cuin minteux : coin menteur sohaits : vœux
édviserie : conversation
fuche : qu’il en soit ainsi fachon : embarras
rabourer : labourer
és : abeille
haye : haie
pincher : pencher
habillure : costume
rade : vite
avisse : point de vue
rassian-ner : rassembler

PARLONS PICARD / Picard core ein coeup ! | Aisne Nouvelle

PARLONS PICARD / Gourmer, boère, guérlafer… | Aisne Nouvelle


Dins quée hote en va-ti nos ringer ? Nos sons-ti érpas, ribouldingues, ripalles, rôtis-boulis, répillets, maqueries, por chin qu’i l’est éd minger pis gourmaches, ribotes o buvaqueries por chin qu’i'n’est éd boère ?

Et core, héreusemint équ Neuël i quét ein diminche, tut conme él jur éd l’An, pache que sins cha, i n’airot core dés érpas éd pus ! Portant toute i cange pis toute i resse quasi parel : dés huittes, d’élle blainque boudinerie, du cras foée, i n’a qu’édsur élle poulaillerie qu’cha cange ; chés cos d’godinieux, chés aisons is n’sont pus à la mote, d’troup d’cras, d’troup sé, d’troup grous… Achteure ch’est dés capons, dés pouladres. Ein treu picard dins l’mitan. Pus éd galaintine pis eute pâté in crûte, directémint quites feulles mélingées qu’en n’sait pos chi ch’est dés pissoulits, d’élle salate éd bled, d’l'éscarole o du quérson. Por n’in définir, i n’aira core élle bûque. En boéra du blainc chucré, du sé, du rouche, du caimpangne, du cafoué bin seur, la goutte a n’est pus à l’mote non pus, ch’est por chés viux cha, ch’est ein-ne viézerie du timps passié. Cmint qu’volez-vus apreus ein parél régime en n’euche pos du mâ à s’tiête, qu’en euche sin foée qui gonfèle, qu’en sinche conme dés lourdries dins s’n'éstomaque pis dins s’tiête itou. Conme i disot sachemint Molière : «I feut mier por vive, pis éne pos vive por minger ! ». Vos m’direz équ ch’est l’momint qu’en s’rassian-ne, qu’en s’vot in famile à Neuêl ; inter sés anmis à l’An. Cha n’fat équ dux fos dins ein-ne énée pusqu’ésses eutes fâtes, érpas éd rassimbéllemint is ont quasimint éssanmé. Dux mille onsse i s’in va, dux mille dousse i l’accoeurt. Sohaitons qu’i seuche amiteux à tertous. Et pis don-nons-nus, conme nos cousans éd Sint-Quintin au Nouvieu-Brunswick dés brachies éd becs, mains à l’pinchette conme alle dirot Frainchoése Rose éd chés Cabotans d’Anmiens !

GLOSSAIRE
rapapiner : déguster
gourmer : déguster (boisson)
hote : catégorie
repillet : festin
ribote : ivresse
buvaquerie : beuverie
rôti-bouli : bombance éssanmer : disparaître
poulaillerie : oiseaux de basse-cour
capon : chapon
salate éd bléd : mâche quérson : cresson
viézerie : désuétude
sinche : sente (sentir) lourdrie : lourdeur
éssanmer : disparaître brachie : brassée
becs : baisers
à l’pinchette : en pinçant les joues

PARLONS PICARD / Gourmer, boère, guérlafer… | Aisne Nouvelle