19 juil 2006

maisChés Mais

Abes obin branques qu’en plainte él prumii jur éd mai
(obin dins l’nut du 30 avri au preume éd mai)
édvant élle porte éd quitezin, in singne d’hon-neur,
d’anmour obin éd déméprissache éslon élle sourte d’abe qu’en a quési.


Adoù ?
-dsur chés contervints,
-audzeur d’élle grind porte
-obin meume éd sur élle cminée souvint d’où qu’ch’est qu’i n’a dés jon-nes files.
-Chés pus bielles a ‘n’ont pus qu’és eutes.

Chés jon-nes gins is étaint él lin-neman érchus dins chés familes
éd chés masons éd chés files d’où qu’ch’est qu’is érchuvaint à déjéner
obin à érchiner chuivant l’heure d’où qu’ch’est qu’is avaint té couqués.
Chés mais, chi qu’en y ravise éd pus preus, is quéyaint ou momint
d’où qu’éch »l’aborisachion alle cminchot vraimint.
Ech l’abe quési i n’volot pos forchémint dire
qu’élle file d’élle mason alle étot vilain-ne conme él péché :

-alle avot érpoussié chés avainches d’échti-chi obin d’échti-làl.
-alle étot tellemint coru d’apreus, qu’a n’povot mie répon-ne à tertous (i volot miux).
-pététe qu’alle étot ein-ne miette fière-tchul !
-dés fos cheutes qu’is passaint is inyeuvaint chin qu’éd z’eutes is avaint mis édvaint eusses.
-él pire, él pire, por ein-ne file ch’étot pététe d’én érien avoèr yeu dsur,
édvaint obin audzeur d’ésse mason : cha volot dire équ cha n’étot
pos ein-ne bielle file, pos ein-ne porbayère, pos ein-ne file
hon-nête pis corageusse ! Prquse qu’a n’ézistot pos ! ! !

En n’prindot pos d’branques d’abes frutchiers.
Pache que chés abes éd chés frutchiers is portaint dés fruts

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree