07 août 2010

« La guide ? Je vais lui couper le sifflet »

0 Comment

L’Office de Tourisme lance demain soir une visite « insolite » de la ville. Jean-Pierre Semblat, son bonimenteur, nous en livre quelques secrets.
Trois accompagnateurs pour le prix d’un *… Les touristes qui vont se rendre demain soir à la première et dernière visite insolite de l’été auront droit aux commentaires éclairés d’Annette Poulet, guide à l’Office de Tourisme. Mais aussi aux sonorités multiples de Robert Lamouret, musicien, qui manie la harpe aussi bien que l’accordéon et la vielle, et enfin au tempérament et à la voix de feu de Jean-Pierre Semblat, notre plus célèbre conteur picard.
L’hôtel de ville, ses 500 bougies, plus une, servira de point de départ à cet étrange attelage. Un bâtiment d’ailleurs inscrit depuis 1840 aux monuments historiques, aux sept arcades à la frise ouvragée, à l’architecture gothique…, où Jean-Pierre Semblat devrait trouver son bonheur de conteur à travers les figurines qui y traînent. « De toute façon, si je trouve que le temps est trop long, je lui couperai le sifflet à Annette Poulet – Elle aussi, d’ailleurs, mais en général, c’est vrai que c’est plutôt moi qui le fais », glisse-t-il avec sa légendaire roublardise.
À Fervaques, « mariage de justice et de fête », selon les mots du conteur, il doit aborder une anecdote. Une phrase prononcée par un juge au Moyen-Âge, mais qui, prise un peu trop
au pied de la lettre donne une curieuse histoire… Mais, chut !
On passe au musée Antoine-Lécuyer. Jean-Pierre Semblat devrait certainement avoir une histoire à raconter autour du miroir, et pourrait également y faire intervenir Quentin de la Tour. Les Halles, ensuite « Le lieu de l’oralité par définition, bien que maintenant à part la voix de la marchande de bananes et la mienne, il n’y ait plus beaucoup de bruit. C’est un endroit où il y a beaucoup de couleurs, des animaux, je ferai peut-être un retour dans le temps au moment où on entendait des poules et des canards… »
Après un vieil oncle qui intervient sur la basilique, entre les labyrinthes et les pèlerinages, le groupe fera enfin étape à l’ancien cinéma le Carillon. Ensuite ? « A Chauny, on s’était posé sur une terrasse à la fin d’une visite, et je m’étais mis à raconter des histoires, la musique suivait. La visite officielle s’est donc prolongée de deux heures… » Nul doute qu’avec un tel programme, l’alchimie entre tous les participants prenne rapidement.

*La seule visite insolite nocturne de l’été est programmée demain de 21 heures à 22 h 30. Départ de l’Hôtel-de-ville.

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree