13 juil 2010

L’Aisne Nouvelle : Article : Un chroniqueur picard au musée

0 Comment

 

Un chroniqueur picard au musée

Jean-Pierre Sembat a conquis la quarantaine d’amateurs de Picard.

Ce chroniqueur était un peu un régional de l’étape puisque Jean-Pierre Semblat est du secteur.

Le Musée du Vermandois a accueilli dans le cadre d’une conférence inscrite au menu de la saison, le chroniqueur picard Jean-Pierre Semblat.
Le thème de la soirée était donc la langue patoisante. «Picard, picards, picard in Vermindos d’achteur ?» (traduction: Quelles sont les traces Picardes dans le Vermandois actuel ?).
En guise d’invitation, il avait fait passer ce message : «Bin sur qu’en prévot d’vos y vire! I feudra avoèr 1 h 30 éd patïïnche» (Bien sût qu’on prévoit de vous voir. Il faudra 1 h 30 de patience).
Ghislaine Peiffer, la directrice du site, s’est fait la joie d’accueillir une quarantaine de personnes. En introduction de séance, elle a dressé un rapide bilan des premiers mois d’activitès, en signalant le retour du vase «dits aux oiseaux» en vitrine, suite à un prêt hors région. Avant de laisser la parole à celui que toute la salle attendait.
Une fois de plus, Jean-Pierre Semblat a régalé son public. «Il a été parfait dans son originalité d’esprit. Un humour et un style très personnel. Il porte un regard d’analyste sur la société et ses acteurs. J’ai particulièrement apprécié, j’ai été comblée, sous le charme par la prestance, l’éloquence de ce grand monsieur des

plus charmants», précise Mme Peiffer.
Le chroniqueur a raconté et conté l’histoire du Vermandois en Picard, la situation géographique de la langue picarde en France. Il a évoqué moult ouvrages de la littérature picarde. Des fables, dont l’une des plus connues de Jean de la Fontaine : Le corbeau et le renard. Il a déclamé aussi à la demande de M. Cotin des poèmes en Picard de sa défunte épouse, Jeannine.

L’Aisne Nouvelle : Article : Un chroniqueur picard au musée

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree