Nos éfants

Lés veurs, lés leurs, lés neurs ? chi qu’en n’a, bin seur ! D’où qu’is ressent (vos sez équ chés picards is n’habitent janmas, is n’demeurtent point, is ressent ! Vos n’éz mettons ein dsur Paris, qui s’in va au Chili (chi, li !) fare ein-ne conférinche.

Vos ‘n’ez ein eute qu’i l’est mettons dins l’Ontario ? i va évnir li, por ein coédviserie in Eutriche ! Vos n’ez ein-ne eute qu’alle va d’aller au solel du Mexique ! élle tchotte incarder ein-ne clache éd neiches dins chés Pyrénées… Conme alle disot ein-ne mère :  »dés éfants, en n’vos zés don-ne pos, en vos zés prête!  » Él pus dur, in Picardie, à Sint-Quintin itou, ch’est qu’bécoeup d’chés éfants is s’in vont. Is s’in vont à chés éscholes à Anmiens, à Lille, à Paris (pos bécoeup à Sint-Quintin) et pis is n’érvien-ntent janmas, obin pus, obin quitesfos (à l’ducasse, à Neuël et écore !). Nos éfants ch’est conme nos seuve, nos saing, chi qu’is s’in vont cmint qu’éch payis picard, sint-quintinos i porrot-ti vraimint avaincher. Souvint, pis malhéreusemint, i ‘n’nos resse équ cheutes qu’is n’ont pos seu, pos peu avoèr d’assiez éd cartes dins leu ju por treuver ein-ne voe, leu voe, leu plache. Ch’est vrai dins chés villes, mains core pus dins chés villaches, d’où qu’i n’avot bécoeup éd jon-nesse, pis achteure bécoeup éd viux. En y ouvère dés masons d’értraite por qu’justémint, is y fuchaint au grind air ! ! ! En est conme chés payis in voe éd déverloppemint, nos jon-nes is s’in vont et cmint avoèr ichi dés tchots-éfants (tchots-fius, tchottes-files) chi leus parints éne vivtent pos ichi ? Seur, i feut qu’is vivechaint leu vie, mains d’où qu’is sont chés sohaits éd  »vive pis d’œuvrer à ch’payis » ? Qué déverloppemint rural, pérmanabe, agrihabe aveuc dés moéyin-nes d’âche éd gins éd soéxinte énées pis pus ? chés comptaches is amoutent itou qu’él nombe d’habitints i dégriboule conme

échti d’chés éscholes, éstaminets, tchuré, alimintachions, cérusien, atéliers, boulinger, pércepchions, meume gindarméries achteure : i n’aira-ti alorse dés dmi-jornées cadoreux, pis ch’resse por chés rapineux, voleux pis eutes ferlapiers ?

GLOSSAIRE :
veurs : vôtres
neurs : nôtres
coédviserie : colloque ducasse : fête
seu : su
peu : pu
agriabe : harmonieux
pérmanabe : durable
dégriboule : s’effondre
cadoreux : gendarmes
ferlapier : bandit

This entry was posted in Articles et textes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>