29 oct 2010

PARLONS PICARD – Chés jon-nes

0 Comment

Ecouter le fichier audio

 

In Picardie itou i n’a dés jon-nes, gins obin files. Ch’est cheutes qu’is ont inter tchinze pis ein-ne vingtoain-ne d’énées.

Is sont apprintis, étuditent dins chés colleuges, lyciées obin cminchent l’universitié.
I né n’a itou ein-ne poégnie qui travalltent.
Edpis qu’él mon-ne i l’est mon-ne, él pus souvint, chés viux is ont déchidié conme cha qu’élle jon-nesse cha n’étot pus cha, éd leu timps à eusses eutes ch’étot eute cose.
Chés jon-nes eusses, éd leu fernète, is ditent qu’chés inchiens, is ont dés inchien-nes idiées, qu’is voètent aveuc dés viux zius.
Aveuc cha, d’ein côtié conme éd l’eute en est bin avinché.
Conme i disot l’eute : «En a élle jon-nesse qu’en mérite !».
Dins nos mon-ne i feut équ caquun y treuve ésse plache : chés honmes, chés jon-nes, chés viux, chés fenmes ; pis qu’en seuche, voiche, intinche chin qu’lés eins pis lés eutes font, pis chin qu’is sont.
En vot dés jon-nes fius pis files qui s’mattent à canter picard, à érnarrer dés contes pis dés légin-nes, ch’est bin équ quite part is ‘n’ont intindu du picard.
Seulemint souvint is l’font à leu mote : ch’est leu zizique, ch’est du schlam, ch’est dés contes d’achteure !
Chés jon-nes cha n’est pos dés jon-nieux, cha n’est pos dés galveudeux, cha n’est pos dés varoulles, dés érien-qui-valent…, ch’est chés honmes pis fenmes d’édmain, chés viux d’apreus-édmain ; ch’est chés parints à évnir éd nos

tchots-éfants o meume éd nos drière-tchots-éfants.
En put acouter éch teste inrégistré édsur éch sissite éd L’Aisne nouvielle, in picard pis in frainchais por cheutes qu’is ont du mâ fuche à l’lire o fuche à toute comprin-ne.

GLOSSAIRE
- jon-ne : jeune
ou petit de
- poégnie : partie
- seuche : sache
- voiche : voie
- intinche : entende
- érnarrer : raconter
- schlam : slam
- achteure : maintenant
- varoulle : traîne-
savates
- galveudeux : bon à rien
- érien-qui-valent : moins que

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree