25 nov 2011

PARLONS PICARD / Patrimoène, matrimoène | Aisne Nouvelle

0 Comment

 

Jean-Pierre Semblat est insatiable dès qu'il s'agit de parler picard.	(Photo : Gaël HERISSE)

I n’a conme cha dins l’énée dés événemints : dés érligieux aveuc chés grin-nes fâtes : Neuël, Pasques,… dés ésportifs : campion-nats d’chi o coupe éd cha, pis itou dés tchulturels : festingues, tornées. Bin chés jornées du patrimoène ch’est là-ddins qu’i zés feut ringer.

Alorse en ouvère chés portes qu’is sont normalemint frémées, en fat visitier chés molumints érmarquables, en fat découvère éch patrimoène naturel : chés bos, chés villaches, cha érsian-ne fort à chin qu’chés honmes, éj dis bin honmes, is ont fat. Chin qu’i l’est visibe, chin qu’is ont manchon-né. En n’pinse pos souvint à ch’matrimoène, chin qu’chés fenmes is ont fat, qu’i s’vot émoinse, qu’i l’est pus d’élle mason, d’l'éddins, éd l’ombe.
En dit souvint équ padzous l’Inchien Régime chés picards is étaint érlonmés por ête dés bons souldats, pis dés bons donmestiques, éne dit-on pos dins chés Plaideurs équ Tchot-Jean qu’en avot fat évnir d’Anmiens por ête Suisse i disot :  »Tut picard équ j’étos, j’étos ein bon apeute pis éj fasos claquer m’cachoère tut conme ein eute !  » pis chés picardes en zés con-naissot por ête dés bon-nes norriches pis dés bon-nes méquain-nes. Élle tchuisine, éch costeume, chés contes et bin, bin seur, élle lan-ne qu’en lonme él pus souvint maternelle, chelle éd chés mères o d’chés gra-mères. Chés gardins à lédjeumes ch’étot chés honmes, chés courtillets à fleurs ch’étot chés fenmes. Chés canchons à boère chés honmes, chés bercheuses chés fenmes.
À vos mason quo qu’ch’est qu’en a qui fat matrimoène-patrimoène ? dés viux lives, d’élle bimbloterie d’vos tayons, dés cabotans, ein-ne potchière, ein-ne traite, capieu merlon, draps broudés aveuc chés inichiales d’élle famile ; n’oblions quind meume pos non pus éch coulombier, élle crox-diu, élle vielle capelle, éch flot, éch cmin du tour-éd-ville, ein-ne vielle plaque éd rue, élle cloque d’éch warde-champète…
Pis n’oblions pos itou équ souvint él patrimoène cha n’est pos seulemint chin qu’i l’est visibe, ch’est audzeur, él resse qui nos resse, pis qu’en put fare érvive, chin qu’en a dins nos tiête, dins nos tchoeur.

GLOSSAIRE :
festigue : festival
manchon-ner : bâtir
cachoère : fouet
méquain-ne : servante         
courtillet : jardinet
bimbloterie : bibelot
potière : barre à pots

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree