PARLONS PICARD : Quites tchots moénets

 

Dins l’Vermindos, bin seur qu’i n’a dés moénets, en cminche à zés vire pis itou à lés intin-ne aveuc él jur qu’i ravanche. I n’a, por cmincher, chés mazingues éd dux sortes par ichi, dés bleuses, pis dés carbon-nières à noére tiête.

Éch rouge-djeule i n’est janmas lon, pérqué sur ein-ne branque, dsur éch potinton éd louchet. Chés pinchons is s’amoutrent, éch marle qui l’a cangé éd caracot, aveuc sin poétral lie-éd-van, i va cmincher sés triles, en dit qu’ésse canchon ch’est : « Pirlouit rintintin tchot batissetouit ! » qu’i va dire pis érdire dsur élle branque d’éch poérier à d’où qu’ésse fémelle alle ordira sin nichot. Éch troaîn-ne-buchon i cache à minger, i l’érsian-ne à l’fémelle d’éch moénet gris, mains li, i n’seute pos, i marche. Éch cabot i va, i vient i n’resse pos ein-ne minute à joque, seur qu’i va treuver ein-ne vielle catoire d’aron-nes por anicher ésse fémelle. I feudra, por chelles-chi, coère attin-ne pus d’ein mos por vire chés prumières fare él preume-timps. Chés érquérdon-nets en n’lés a pos core vus, ni intindus. Chés verdières vont bétôt nos fare intin-ne leu tchotte canchon swoélante. Chés maqueux d’mouques i feudra lés attin-ne : i fat core d’trop frod. Et pis, jocasse pis musichien-ne, in heut d’éch l’abe, cantent à yeus déquirer leu gasiot ; édvant qu’élle diape i n’euche mis sés coeuches alles sont à l’ouvrache. Cha va bétôt ête élle grin-ne oubade : édpis qu’éch co i l’aira canté : « Quo qu’i dit ch’co ! » djusqu’à timps qu’élle lène alle s’allème. Chés tchots moénets ch’est conme chés tchots galmites d’éch gardin, chés tchottes flours cha sérot chés tchottes files, mains ilà, ch’est eute cose, por ein-ne eute fos !

GLOSSAIRE
Aron-ne : Hirondelle ; Brunette – Troaîn-ne-buchons : Accenteur mouchet ; Cabot : Troglodyte mignon ; Chopart : Bouvreuil ; Équérdon-net : Chardonneret ; Étornieu : Etourneau ; Freille – Feuvette : Fauvette ; Jocasse : Grive draine ; Maqueux d’groains Granivores ; Maqueux d’mouques : Insectivores ; Mariole – Rouche-djeule : Rouge-gorge ; Mazingue : Mésange ; Moénet : Moineau ; Noérmerle : Merle ; Oursignout : Rossignol ; Pinchon : Pinson ; Rotelot : Roitelet ; Tortrelle : Tourterelle ; Verdière : Verdier

 

Article paru le : 16 mars 2009 dans l’Aisne Nouvelle

This entry was posted in Articles et textes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>