27 sept 2009

Patrimoène (PARLONS PICARD AISNE-NOUVELLE)

0 Comment

picardie

En dit souvint patrimoène por chin qu’i feut préservier, warder, fare vive, déverlopper, en porrot chi bin dire matrimoène por chin qu’i n’est d’élle lan-ne, d’élle tchuisine, d’chés costeumes pis core.

Élle lisse a’n'est lon-ne : dés instrumints éd musique éd Picardie, i né n’a qu’is s’imploètent à zés fare son-ner : pipausac, épinette…, dés bâtimints, chés grinds bin seur, mains itou chés tiu tchottains : coulombiers, capelles, qu’i n’a dés gins, dés offiches du torisme qui zés font vire pis vive.

Élle tchuisine picarde, élle vraie, élle bon-ne : flamiques, chicons, boudins à toutes lés seuces, fichelles, hochepot, coeuchons pis eutes chuquéries ; fâtes itou, tradichion-nelles obin érvisitiées por zés matte à l’mode d’achteure.
En a des musiées, dés arcquives, dés cartophiles et pis caquun souvint i s’fat lés sien-nes propes aveuc pourtraits éd famile, groupes éd villaches, mains itou dés papiers décopés dins ch’jornal, dés affiques, dés documints, chin qu’en décrit li-meume.
Infin, chin qu’i n’a dins l’tiête éd chés gins : dés ramintuvries éd momints qu’is ont vi, dés bouts éd canchons, dés ditons dés eins o dés eutes.
Él patrimoène, él matrimoène cha nos érloye à hier por qu’inhui en peuche pinsier à écafeuder él Mon-ne d’édman.

GLOSSAIRE
Achteure : maintenant
Coeuchon : chausson
Écafeuder : construire
Érloyer : relier
Hochepot : potée bœuf/porc
Inhui : aujourd’hui/ici
Pipausac : cornemuse
Pourtrait : photo
Ramintuvrie : souvenance

[top]
About the Author


Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree