Paturon à chitrouille ?

20060930183802_citrouilleL’différinche a n’est qu’éd talle, ch’paturon i l’est pus grous qu’élle chitroulle ; jaun-nes l’ein puis l’eute. Chés dés léguèmes d’auton-ne, héreusemint qu’is pousstent pos dsur ein abe ! Leu pieue durte, élle quair tère, dés pions éddins. Chés picards lés ont quère in tchuisine : flamique à paturon (pâte feulletée), flan chucré. En in met dins chés pâtes à wâtieu, chés gueufes por yeu don-ner du jaun-ne ; élle soupe, l’purée obin l’gratin-née. Avec d’élle caramelle, du kirsch por bouques chucrées. Chés pions, en zés roustit pis en lés minge. Tchots, en décopot dés bonhonmes, dés biêtes… dins chés plates. Et core cha rimplachot dés fos éch taimbour qu’en n’avot pos : dux badjettes éd bos et cha taimbourinot : en ‘l’avot élle pare éd maquettes ! Bécoeup éd diries és servtent d’élle chitroulle : Chindrouillon por sin caroche, conme capieu por chés Sikhs, Bourvil por li éjeter dsur chés Prussiens qu’is zés porchuivaint. Chés Inglo-Sascons is ont érpris cha dins l’«Allo Inn », ein-ne ouberche aveuc él téléphon-ne probabe. Chitroulle pis paturons nos don-nent ein

évintal éd tus chés jaun-nes, oraingés, rouches qu’is éclairtent nos auton-ne. Bettrafes vidiées, pis tchots paturons aveuc ein-ne candelle nos font ein-ne bielle lainterne !

GLOSSAIRE
Candelle : bougie
Chindrouillon : Cendrillon
Chitroulle : citrouille
Dirie : histoire
Flan : tarte
Maquette : gifle
Paturon : potiron
Pion : pépin
Quair : chair
Roustir : griller

This entry was posted in Articles et textes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>