El 31 d’éch mos d’éüt

Él 31 d’éch mos d’éüt (doube)

En vot passier jusse padvant nus (doube)

Ein batieu qui vnot d’Inglétierre

Qu’i findot l’mer pis chés flots

Ch’étot por bombardier Bourdeaux

Buvons ein coeup, buvons in dux

À l’sainté éd chés anmoureux

À l’sainté d’éch Ro éd Frainche

Du BREN por éch Ro d’Inglétierre

Qui nos a décléré la djerre

Éch capitain-ne d’nos bâtimint (doube)

Fat appéler nos ieutenaint (doube)

Ieutenaint, ét sins-tu chi fort

Dis-mé ét sins-tu d’assiez fort

Por prin-ne éch l’Inglais conte sin bord ? Férgate inglaise

Éch Ieutenaint, fier pis hardi (doube)

Li répond : Seur Capitaine si ! (doube)

Fasez brainle bas à ch’l'étchipache

Éj vas éyeuver ch’pavilion

Qui restra heut nos vos l’jurons !

Éch mâte i don-ne ein coeup d’chifflet (doube)

Cargue chés voéles à ch’papagay (doube)

File éch l’écoute pis vint driére

Laisse portier jusqu’à sin bord

En verra bin qui qu’ch’est ch’pus fort !

 

Torne lof por lof au meume momint (doube)

Nos l’attaquons par sin padvaint (doube)

À coeups d’caignies d’abordache

Dés sabes, piques hardes, mousquétons

Nos l’ons bin rade mis à l’raison.

 

Quo qu’en dira d’éch-dit batieu

In Inglétierre pis à Bourdeaux

Qu’a laissié prin-ne és n’étchipache

Par ein corsaire éd six can-nons

Li n’avot trinte et pis dés bons ? Coeursaire frainchais

Quo qu’cha yeus dit Semblat Jean-Pierre?

Tonitruant, enthousiasmant, patoisant, MI SEMBLAT

Ma vie passionnée d’enseignante toujours avec mon mari tournés et engagés tous deux dans
ce qu’on appelait :  » la culture populaire » au sein de nos amicales laïques très dynamiques du
Pas de Calais. _
Mon enfance heureuse avec mes grand-parents paysans chez qui je passais mes jeudis et mes
vacances aux travaux des champs avec le rnulet, dans le cabaret avec les joueurs de cartes,
avec un grand- père ñer d’avoir fait de son un instituteur normalien et surtout me parlant
en patois. Quand aux champs, je déduisais les betteraves, ramassais les pommes de terre. Je
liais les bottes de blé, je dressais les petites « maisons

de blé ou d’f<1Voine. Je chargeais à la fourche les bottes sur le chariot qui me rarnenait perchée
au sommet des bottes par les petits chemins , vers la batteuse qui crachait et fumait dans un
bruit assourdissant sous le chaud soleil.
Le travail était silencieux mais quand nous étions enfin assis autour du repas au lard chez ma
grand-mère et que chacun racontait: j’étais heureuse et c’e’tait ma langue natale qui chantait.
Ajoutons à celà 7 cousins mineurs de fond car on était à la tene et à la mine dans mon petit
village natal.

Après de bonnes études et Pexpérience de la guerre; 1′école normale et une directrice qui nous
a fait découvrir Fimmensité de notre tâche éducative, j’ai senti

Voilà ! Mr SEMBLAT, tout ce que vous avez fait REVIVRE dans mon coeur en aussi peu de
temps; cet amour de communiquer aux autres…alors MERCI!!!

Mon mari à 72 ans, renverse’ et tué en collant des afflches, je suis arrivée à la ….. et
j’essaie de continuer d’apporter aux résidents…leur donner 1′envie de CREER c’est à dire  » de
continuer à vivre ». Et vous, vous rn’avez aide’ en me montrant que cela était possible!

 

PARLONS PICARD / Picard core ein coeup ! | Aisne Nouvelle

 

image

Quinte en dit matte du picard, cha put volér dire décrire du picard, o core canter du picard, o core…

Raviser dins ein-ne lisse éd cartons d’ein noteux éd cartons d’orgue d’élle barbe qu’alle rit : vos ez pététe, dsur dés chintaines éd tites, tros quate affares qui peutent passier por du picard :  »Djudjusse aveuc sin viliolon »,  »Elle canchon éd Craon-ne » pis  »Chés rosses éd Picardie ». Vos ez-ti bécoeup d’auberches qui mattent picard dins leu nom conme éch « Cuin minteux » découvért l’eute jur. Vos m’direz, équ dés fos cha n’est pos éch l’abjectif picard qui fat équ chin qu’i n’a éddins i l’est picard. Héreusemint, éd timps in timps, en est surprind, en érchot dés sohaits d’bon-ne énée in picard ; en treuve ein-ne invocachion éd Neuël dins ein jornal éd paroésse (él Bon Diu i comprindrot él picard alorse ?). Dés blasons picards is sortent dés fos dins ch’l'édviserie : « Picard étte mason alle brûle ! – Fuche, j’a l’clef dins m’poque ! » « Ch’est dés Picards tut francs tu ronds, n’font pos d’mangnières, n’font pos d’fachon ! » « Chés francs Picards ! ». Mais itou « Rabour éd Picard (éch Picard i n’rabourot pos drot !) » Souvint, quinte en ouvére sés éralles, en intind ein mot, ein-ne éspréchion, ein-ne phrase d’où qu’i n’a ein-ne tornure in picard : « En vous dira quoi ! » « Il s’a empiérgé ! » En « sort (fachilemint) déhors » ! Parler picard ch’est core miux qu’parler frainchais, ch’est parler aveuc sin tchoeur ! Ch’est fare intin-ne dés sons qui sont d’ichi, en n’a pos, nus-eutes, d »’è » ouvérts. Por nus ein-ne és, ch’est conme ein-ne haye, conme ein nez. Él sins i nos aidiéde à vire éd qué  »é » i n’est tchestchion. I l’est grind timps qu’en s’pinche dsur chés affares-làlle chi qu’en n’vut pos ête édman tertous paréls : ein-ne lan-ne, ein-ne tchuisine, ein-ne canchon, ein-ne habillure qu’alles séront tut partout parélles ; équ rade, en n’sérot pus au miux qu’dés Périsiens, au pire dés Inglos-Saxons aveuc tut chin qui chuit. Él miux ch’est pététe éd don-ner és n’avisse, porquo pos dsur éch sissite éd l’Ains-ne Nouvelle porquo pos itou dsur échti éd www.chespicards.fr. Nos ons ébsoin éd vos idées à vus-eutes Picards éd tus chés cuins d’élle Picardie !

GLOSSAIRE
décrire : écrire
noteux : fabricant de cartons tite : titre
cuin minteux : coin menteur sohaits : vœux
édviserie : conversation
fuche : qu’il en soit ainsi fachon : embarras
rabourer : labourer
és : abeille
haye : haie
pincher : pencher
habillure : costume
rade : vite
avisse : point de vue
rassian-ner : rassembler

PARLONS PICARD / Picard core ein coeup ! | Aisne Nouvelle

PARLONS PICARD / Gourmer, boère, guérlafer… | Aisne Nouvelle


Dins quée hote en va-ti nos ringer ? Nos sons-ti érpas, ribouldingues, ripalles, rôtis-boulis, répillets, maqueries, por chin qu’i l’est éd minger pis gourmaches, ribotes o buvaqueries por chin qu’i'n’est éd boère ?

Et core, héreusemint équ Neuël i quét ein diminche, tut conme él jur éd l’An, pache que sins cha, i n’airot core dés érpas éd pus ! Portant toute i cange pis toute i resse quasi parel : dés huittes, d’élle blainque boudinerie, du cras foée, i n’a qu’édsur élle poulaillerie qu’cha cange ; chés cos d’godinieux, chés aisons is n’sont pus à la mote, d’troup d’cras, d’troup sé, d’troup grous… Achteure ch’est dés capons, dés pouladres. Ein treu picard dins l’mitan. Pus éd galaintine pis eute pâté in crûte, directémint quites feulles mélingées qu’en n’sait pos chi ch’est dés pissoulits, d’élle salate éd bled, d’l'éscarole o du quérson. Por n’in définir, i n’aira core élle bûque. En boéra du blainc chucré, du sé, du rouche, du caimpangne, du cafoué bin seur, la goutte a n’est pus à l’mote non pus, ch’est por chés viux cha, ch’est ein-ne viézerie du timps passié. Cmint qu’volez-vus apreus ein parél régime en n’euche pos du mâ à s’tiête, qu’en euche sin foée qui gonfèle, qu’en sinche conme dés lourdries dins s’n'éstomaque pis dins s’tiête itou. Conme i disot sachemint Molière : «I feut mier por vive, pis éne pos vive por minger ! ». Vos m’direz équ ch’est l’momint qu’en s’rassian-ne, qu’en s’vot in famile à Neuêl ; inter sés anmis à l’An. Cha n’fat équ dux fos dins ein-ne énée pusqu’ésses eutes fâtes, érpas éd rassimbéllemint is ont quasimint éssanmé. Dux mille onsse i s’in va, dux mille dousse i l’accoeurt. Sohaitons qu’i seuche amiteux à tertous. Et pis don-nons-nus, conme nos cousans éd Sint-Quintin au Nouvieu-Brunswick dés brachies éd becs, mains à l’pinchette conme alle dirot Frainchoése Rose éd chés Cabotans d’Anmiens !

GLOSSAIRE
rapapiner : déguster
gourmer : déguster (boisson)
hote : catégorie
repillet : festin
ribote : ivresse
buvaquerie : beuverie
rôti-bouli : bombance éssanmer : disparaître
poulaillerie : oiseaux de basse-cour
capon : chapon
salate éd bléd : mâche quérson : cresson
viézerie : désuétude
sinche : sente (sentir) lourdrie : lourdeur
éssanmer : disparaître brachie : brassée
becs : baisers
à l’pinchette : en pinçant les joues

PARLONS PICARD / Gourmer, boère, guérlafer… | Aisne Nouvelle

PARLONS PICARD / Gourmer, boère, guérlafer… Aisne Nouvelle

Dins quée hote en va-ti nos ringer ? Nos sons-ti érpas, ribouldingues, ripalles, rôtis-boulis, répillets, maqueries, por chin qui lest éd minger pis gourmaches, ribotes o buvaqueries por chin quinest éd boère ?Et core, héreusemint équ Neuël i quét ein diminche, tut conme él jur éd lAn, pache que sins cha, i nairot core dés érpas éd pus ! Portant toute i cange pis toute i resse quasi parel : dés huittes, délle blainque boudinerie, du cras foée, i na quédsur élle poulaillerie qucha cange ; chés cos dgodinieux, chés aisons is nsont pus à la mote, dtroup dcras, dtroup sé, dtroup grous… Achteure chest dés capons, dés pouladres. Ein treu picard dins lmitan. Pus éd galaintine pis eute pâté in crûte, directémint quites feulles mélingées quen nsait pos chi chest dés pissoulits, délle salate éd bled, dléscarole o du quérson. Por nin définir, i naira core élle bûque. En boéra du blainc chucré, du sé, du rouche, du caimpangne, du cafoué bin seur, la goutte a nest pus à lmote non pus, chest por chés viux cha, chest ein-ne viézerie du timps passié. Cmint quvolez-vus apreus ein parél régime en neuche pos du mâ à stiête, quen euche sin foée qui gonfèle, quen sinche conme dés lourdries dins snéstomaque pis dins stiête itou. Conme i disot sachemint Molière : «I feut mier por vive, pis éne pos vive por minger ! ». Vos mdirez équ chest lmomint quen srassian-ne, quen svot in famile à Neuêl ; inter sés anmis à lAn. Cha nfat équ dux fos dins ein-ne énée pusquésses eutes fâtes, érpas éd rassimbéllemint is ont quasimint éssanmé. Dux mille onsse i sin va, dux mille dousse i laccoeurt. Sohaitons qui seuche amiteux à tertous. Et pis don-nons-nus, conme nos cousans éd Sint-Quintin au Nouvieu-Brunswick dés brachies éd becs, mains à lpinchette conme alle dirot Frainchoése Rose éd chés Cabotans dAnmiens !

GLOSSAIRE
rapapiner : déguster
gourmer : déguster (boisson)
hote : catégorie
repillet : festin
ribote : ivresse
buvaquerie : beuverie
rôti-bouli : bombance éssanmer : disparaître
poulaillerie : oiseaux de basse-cour
capon : chapon
salate éd bléd : mâche quérson : cresson
viézerie : désuétude
sinche : sente (sentir) lourdrie : lourdeur
éssanmer : disparaître brachie : brassée
becs : baisers
à l’pinchette : en pinçant les joues

PARLONS PICARD / Neuël dins ch’l'abebibobu !

 

Jean-Pierre Semblat est insatiable dès qu'il s'agit de parler picard.	(Photo : Gaël HERISSE)

Aveuc dés jon-nes en a ravisé, i n’a quites jurs, chi aveuc éch l’abebibobu en povot treuver, por caque lette d’échti-chi ein mot qu’i l’airot à vire aveuc Neuël.

En a té contint éd nus-eutes pache qu’en a quasimint toute treuvé sins dicchion-naire picard padzous nos coeude. Quo qu’en a treuvé ? Putout qu’Aignieu, nos ons mis ch’l'Aison à ch’l'émnu. Berquier, Bu, Bourrique pis Bethléyem (él mason d’éch pain), Baltazar, Afritchain qui portot élle Myrrhe ; du B i ‘né n’a ! Dins l’Cminée, élle Choque pis ch’Cugnot quate pattes. Pos éd Din-ne, élle vian-ne alle est séque ! Ein-ne Étoéle à ch’l'abe, dins ch’chiel pis chés Étrénettes. Famile bin seur. Gaspard (chti qui porte éch trésor) (évnint d’l'Asie) pis Galilée. Bin seur éch l’aragé d’Hérode pis ch’l'Housse aveuc sés bourles rouches. Ch’l'Inchins équ Gaspard, eute ro mache i portot. Joseuph (éch carpintier), Judée pis Jésus ; Jérusalenm, bin seur ! Meume K aveuc Kyrie (seingneur). Pis dés Langerons, forchémint por ein tchot. Marien o Maroie (en dit conme cha in picard), élle mère, file d’An-ne pis d’Joachim. Melchior (chti qui portot éch l’Or), pis Minut itou bin seur aveuc sés dousses coeups. Nazareth pis ch’l'Our qu’en a dit core pis heut. I n’a itou Quéniole, nos tros Ros. Ech Sapin pis la Samarie. Ein Tchot fin gadrus normalemint. Ch’l'Utieu por prin-ne du fin por éch bac. Viérche, pis Velle. Wâtieu chi vos in volez ein morcheu. Pis core Yahvé (chti qui l’est !). Tiré ein-ne miette par chés cavieux Zacharie (ch’père à Jehin-Batisse). I n’a qu’éch l’X qu’a n’a érien treuvé meume in creusant nos chérvelle ! Pindaint qu’en y est, por cheutes qu’is l’veultent, en put, à cmincher du 17 d’aller vire élle creute éd Neuël éd Lesdins. Él boutchet cha dévrot ête él 24, à cmincher d’lés 4 heures au nut.

 

GLOSSAIRE
airot à vire : ayant un rapport coeude : coude
aison : oie bu : bœuf choque : souche cugnot : gâteau cérémonial séque : sèche étrenettes : gaufrettes aux étrennes
aragé : féroce housse : houx langeron : lange
or pis our : or quéniole = cugnot utieu : meule, tas de foin
bac : crèche velle : veillée cavieux : cheveux creute : crèche

PARLONS PICARD / In s’étornant dsur nos énée

Jugemint dsur ch’l'énée : quinte en fat l’décompte d’ein-ne énée, conme chi qu’en étot mésureux du timps qui passe mains janmas éne rapasse, dins ein platieu en met chin qu’i n’a pos té por nus, dins l’eute platieu chin qu’en a yeu quére.

En porrot fare parel por chin qu’en a alintour éd nus eutes. Dins l’moinse i n’a chés gins qu’en a pérts, éd nos famile quitefos, dés voésins. I n’a chin qu’en avot cru qu’en airot fat, mains qu’en n’a pos peu, qu’en a pos osié, qu’en a cafouillé. I n’a chin qu’i l’est queut dsur nos dous pis qu’en n’a pos seu évitier : maladie, ouvrache, marottes. En avot dit qu’en airot li, voéyagé, impouillé pus éd gardin, fat dés fâtes, rindu visite à dés gins…
Et pis, quind meume i n’a quites affares qu’en a budées : ein régime, dés rincontes pis dés nouvieux anmis, ein-ne formachion qu’en a érchue obin don-née ; en s’a mis à l’zizique, en a fat du vélou, en a érdon-né ein coeup éd neu à ein-ne collecchion qu’en avot délaissiée. En a-ti fat œuvrer nos chervelle ? In décrivant, in lisant, in démuchant chés mots croésés, chés  »suds au tchul ». En est-ti meilleux qu’au cminchemint d’l'énée, quo qu’en a fat qu’en n’avot pos core fat, obin en s’est-ti continté éd viézir ? Nos sons-ti dévnus ein eute honme, ein-ne eute fenme, file obin fius ? Qui qu’ch’est qu’en n’con-naissot pos in cminchant l’énée, pis qu’en con-not bin achteure ? En a-ti itou wardé in mémoère cheutes qui sont d’allés ? Mains i n’a pos équ nus dsur la Tierre ! Nos villache, ville, région, quo qu’i n’est ? Cha avanche-ti dins l’bon sins ?
En est-ti pus in contac aveuc sés voésins, chés acchuchons alles ont-ti yeu ein-ne nouvielle jon-nesse pis aperture à chés gins, à chés proujets. Ech l’implo, l’isolemint, élle peuvérté quo qu’i n’est, quo qu’en y fat ? Elle tchulture, él picard itou cmint qu’cha avanche, margré cheutes qui mattent dés reues alintour éd chés bâtons ? Dux mil dousse cha séra ein-ne eute énée, ein-ne nouvielle énée, bissestile, en aira ein jur éd pus, en porrot don fare pus, miux, eute cose ! N’él l’oblions pos él vingt neu éd févérier équ cha séra ein mercrédi édpis l’matin djusqu’au nuit ! En va povoér in fare éch jur làl !

GLOSSAIRE
mésureux : compteur
pért : perdu
queut : tombé
marotte : hobby
impouiller : mettre en culture
semer : budé
réalisé chervelle : cerveau
viézir : vieillir
aperture : ouverture

PARLONS PICARD / Cartes Cathelein-ne pis Colas | Aisne Nouvelle

 

Jean-Pierre Semblat est insatiable dès qu'il s'agit de parler picard.	(Photo : Gaël HERISSE)

I n’avot ein-ne pratique dins novinme, cminchemint éd déchinme ch’étot d’invoéyer à chés files, tchottes o bin ein mitan pus grandelettes ein-ne carte éd Sinte-Cathelein-ne, éslon l’âche, ch’étot dés amusettes dsur élle carte por chés pus grin-nes ein jon-nieux o ein jon-ne honme.

Dsur élle carte ein rubain in d’or : Vive Sinte-Cathelein-ne. Por chés galmites o pus viux, ein-ne dizoain-ne éd jurs pus tard, en invoéyot élle parelle mains aveuc Sint-Nicoulas : éch sint li-meume in person-ne por chés tchots pis ein-ne jon-ne file por chés pus grinds.
Dins d’eutes départémints du Nord éd la Frainche i n’avot équ Sint-Nicolas ouchi bin por chés fius équ chés files En in treuve core dés parelles cartes dins chés masons d’la presse, éstaminets et pis core. Pis dins chés albunms éd chés collecchion-neux éd cartes.
Pinsez, chi vos ez core dés éfants d’éch l’âche-làl, dés énveux, dés nièches, dés tchots-fius, tchottes-files, éd ‘n’acater pis éd yeus invoéyer. Ene troain-nez pos pache que ch’est él 25, por él 6 novinme, vos ez core él timps.
Chés éfants récomparaint él nombe éd cates qu’is avaint érchues.
Por Cathelein-ne, en dit fachilemint Cath. (meume chi cha n’est pos élle fémelle d’éch cat, o core Catiche, pis ein eute qu’j'éne dirai pos, mains qu’en porrot édviner !). Por Nicoulas, cha n’mainque pos édpis Colart (conme Colart Noël) djusqu’à dés Colin, Colineau pis dins d’eutes payis dés Klaus, Nick, pis eute Nicolaï.  »Sint Nicolas bonhonme apporte-nus dés ponmes… »,  »Cathelein-ne et pis tchot Gleude… »,  »Is étaint tros tiu tchots éfants… », n’in vlà dés canchons aveuc nos dux person-naches !
I ‘né n’a ein-ne itou décrite par Robert Lamouret aveuc échti éd Bohain. Sez-vus cmint qu’en put ércon-noate échti-d’làl éd Nickos in éstatue ?
Eh bin, i l’étind tros d’sés dogts conme dins l’canchon justémint por fare sortir déhors chés tros tchots qu’is étaint dins ch’tchuvier (ein ton-nieu copé in dux).
Pus modeurne achteure, en zés mets dins ein saloér in grès éd Sars-Poterie por mi. Invoéyez vos cartes in tus lés cas ! Is n’in séront surprinds.

GLOSSAIRE
pratique : habitude
amusette : jouet
jon-nieux : ado
récomparer : comparer
in d’or : doré
tchuvier : cuvier
por mi : d’après moi

PARLONS PICARD / Cartes Cathelein-ne pis Colas | Aisne Nouvelle