Quinte tus chés quémins du Mon-ne

Quinte tus chés quémins du Mon-ne

Is cainteront élle liberté

Mitan d’ein-ne grindéssime ron-ne

Nos  édviserons d’amitchié

Pus d’ahaines pus éd frontchières

Pus éd peuves déméprisiés

Tus chés honmes ch’est nous frères

Ch’est bin ilà l’vérité !

 

 Hynme uropéen Teste éd Schiller, Musique: Ludwig Van Beethoven

Canté por chés fâtes (500ènme) d’élle Mason-d’Vile éd Sint-Quintin

(1509 – 2009)

Sint-Quintin min patelin

118474-004-41a0c026

ÉRFRAN

Ah ! min Sint-Quintin

Min bieu patelin

Conme éj t’ainme bin

J’airois du chagrin

Chi j’té quitteros édmain


Dins Sint-Quintin, tut l’mon-ne i connot

Pus d’ein-ne ménagère au fraique minos

Équ pindaint qu’leus honmes sont au turbin

Is font boulir leus lambiques souvint

Is fraint miux d’ratassieuder

Leus coeuchettes qu’alles sont treuées

Qu’toudis édviser

D’leus voésins et pis d’éch tchuré


I feut dire itou qu’i n’a dés honmes

Qui vos pren-ntent toudis conme biêtes éd sonme

Is n’sont meume pos dines d’avoèr ein-ne fenme

Is n’saitent meume pos leu conter leu flanme

À l’plache éd vos câliner

N’font qu’éd vos inguirlainder

Chi ch’est cha l’amour

Vos n’vaudrez pos qu’cha durche toujours

Dins nos bielle tchotte ville éd Sint-Quintin

En intind chés gins és ploin-nent souvint

Équ nos peuve conmerche i n’va pos fort

Pis là-dsur m’z’anmis nos sons d’accord

Et portaint toutes chés jon-nettes

Alles portent dés jolies toélettes

En n’ercon-not pus

Chés peuves d’aveuc chés riches d’étchus

Ein ménache n’est pos toudis d’accord

Por ein-ne bagatelle en crie d’troup fort

À m’mason conme mon z’eutes croéyez bin

Ch’est ilà, souvint l’tort éd troup d’gins

Por ein-ne blague, ein-ne bagatelle

Éch conmichaire en appelle

Janmas en n’appelle

Por qu’i vienche étnir l’caindelle

Pis achteure chi m’cainchon-ne alle vos plaît

Vos povez tertous m’élle l’acater

Vos n’airez pos d’érgret au contraire

Janmas a n’vos don-nera invie d’braire

Vos l’ércainterez dins vos lit

In montaint ou paradis

Pis chi cha vos plaît

Vos porrez souvint l’répéter

LEGIN-NE SINT-nicolas

nicola1Érfrain
Is étaint tros tiu tchots éfants
Qui s’in allaint gléner chés camps.

I – Mitan d’chés camps is ont gléné
Du soél, d’l'écorgeon pis du bléd :
Dés pognons, dés glènes, dés guerbées
S’sont intassiés dsur éch crinquet.

II – A l’Ingélus is ont mingé
A l’érchiner is ‘s’sont arrtés.
D’ein coeup l’soulel l’est cuerbuté
Leu cmin is n’ont pus értreuvé.

III – Éch tchot guifèle, éch moéyin brait
Ch’grind cache por éy yeus éraller.
Élle nut l’est noére, éch bos chorchlet,
Quo qu’ch’est qu’leu mère alle dot tran-ner !

IV – Dsu ch’cmin is toqutent à mon ch’bouchi
« Bouchi, vaudros-tu nos couchi ? »
« Intrez, intrez més tchots éfants,
I n’a d’élle plache, tellemint qu’ch’est grind ! »

V – Is n’étaint pos d’sitout intrés
Équ nos bouchi i lés a twés ;
Lés a copés in tchots mourcheux,
Mis dins ch’salot conme dés porcheux.

 

nicolas-2VI – Sint-Nicolas à l’but d’sept ans,
Vient à passier éddins éch camp,
S’in va buquer mon d’éch bouchi,
Li dmin-ne chi i n’vaudrot pos l’logi.

VII – « Intrez, intrez, sint Nicolas,
I n’a d’élle plache, i n’in mainque pos. »
I n’étot pos d’sitout intré,
Qu’i l’a édmindé à souper.

VIII – « Du tchot salé, éj vux avoèr
Qu’i l’a sept énées dins ch’saloèr ! »
Quinte éch bouchi i l’intind cha,
Ouste d’ésse mason, rade i s’in va.

IX – Bouchi, bouchi, n’ét seuve don pas
Érpins-t-té, Diu ét pardon-nera.
Sint Nicolas i va alorse s’assir
Dsus l’bourd d’éch salot por y dire :

X – « Més tchots éfants dormaint ilà,
Ch’est mi, éj sus sint Nicolas. »
Éch sint i l’étind don tros dogts,
Chés tchots is s’réyeuvtent tus lés tros.

XI – Éch preume i dit : «  J’a bin dourmi ! »
Éch duxiènme dit : « Bin mi ouchi ! »
Pis éch troésiènme quinte à li :
« Éj croéyos d’ête au Paradis ! »

Ech cat per nut

cat(Elle minette alle a prind élle plache éd
chés coulons dins ch’pigeon-ni por l’y fare sés jon-nes, ch’est porquo qu’chés
coulons is ont dévalé d’ein niveu por y pon-ne leus us – en l’vot ilà dsur éch
tot qu’alle attind d’aller ravitailli sés jon-nes, is ont so, is mieultent)

 



N

 ut nut nut

Tus chés cats is sont gris

style=’font-size:16.0pt;font-family: »Comic Sans MS »‘>Qu’en dit in Picard…

style=’font-size:16.0pt;font-family: »Comic Sans MS »‘>Catimini

style=’font-size:8.0pt;font-family: »Comic Sans MS »‘> 

style=’font-size:16.0pt;font-family: »Script MT Bold »;color:white;background:
#B3B3B3′>N
ut nut nut

style=’font-size:16.0pt;font-family: »Comic Sans MS »‘>Éch cathouant i l’houpe

Hou hou hou

Cachez-mé dins chés bous

 

N

  ut nut nut

pis minut

Qu’i dougue

Dousse coeups éch bordon

 

P

 loein-ne ploein-ne ploein-ne

Élle lène

Qu’alle va bétôt matte heut

Nos reuves

 

N

 ut nut nut

Ch’est l’nut

Dourmez tertous

Él jur i vient…

Seulemint…

D’és matte in troain

lang=FR style=’font-size:16.0pt;font-family: »Comic Sans MS »‘>Jean-Pierre
SEMBLAT

Par nut chés cats is sont gris, qu’en dit !

 

 

Signification Rébus Fabliaux

1] haie ch le pis ch lait nid yeux 

  Éch leup pis ch’l’aignieu

2] haie ch quai nez pis ch roses yeux

  Éch quêne et pis ch’rosieu

3] pied ré t’ piles gond dos la lait

  Pierrette pis l’gondole à lait

4] haie ch le l’ mer pis ch lait faon 

  Éch leup l’mère pis ch’l’éfant

5] haie ch sein si haie pis C z’ F an

  Éch cinsier pis sés éfants

6] ch pot haie d’ tee haie R pis ch pot haie d’ phi R        Éch pot éd tierre pis ch’pot éd fier

7] l’ ours haie lait 2 k’ on pas nid on

  L’ours et les deux compagnons

8] la si gars le haie la four mi

     La cigale et la fourmi

9] ch lait r na reue pis chais rot j’ 1

  Ch’l’érnard pis chés rojins

10] chais deux m’ U lait

  Chés deux mulets