Ch’laignieu et pis ch’leup

 

Elle raison d’éch pus fourt,
i parot qu’ch’est l’mellieure,
En va vos ‘l’amoutrer achteure.

le_loup_et_l_agneau_illustration_granvilleEin blinc aignieu d’l'énée buvot
Dins l’mitan d’ein cours d’ieu.
Ein leup arrive, qui d’fam por seur morot
Et pinsot là treuver dés fos quite boin mourcheu.
 » Qui qu’ch’est qui t’rinds ichi ouchi fourt hardi page,
Dit à l’eute tiu tchottain, éch grind leup verd éd rache.
Te seras puni, por avoèr yeu l’audache
D’avoèr vnu bavioter dins l’mitan d’min bruvache.
- Chire, erpart éch l’aignieu, équ vos grin-ne royeuté
N’ésse mèche pos in grin-ne ire,
Qu’alle veuche putout, chi li plaît, vir
Qu’éj j’én fasos qu’éd boère,
Sins fare d’histoères,
Pus d’vingt pas padzous élle :
Adon, j’én pux, ni janmas én porros
Bourber ichi ein-ne ieu à leup chi bielle !
- Tu l’gadroulles, érprind ch’leup,
Et pis, éj sais, qu’éd mi, t’as mau dit l’eute énée !
- Mais cmint qu’j'airos pu fare, j’n'étos pos core au mon-ne,
Érprind ch’l'aignieu, éj chuche coère, éj catron-ne !
- Chi ch’n'est pos ti, ch’est don tin freure !
- Mais j’én n’ai pos !
- Ch’est don quitezin d’tin tot !
Vos n’avez pos por mi bécoeup d’boins sintimints,
Chés aignieux, chés bergis et pis tus vos grinds quiens.
En m’él l’a dit, i fut don qu’éj m’érvinge.
Cha disaint, au fond d’élle cavée,
Nos leup l’introêne et pis él minge,
Sins pus avint tnir éd procié.

J.P.S. éd TERTOUS GADRUS

This entry was posted in Chansons et Fables. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>