Ech tchot quinquin

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Ainchi l’eute jur, ein-ne peuve dintélière,
In amiclotant sin tchot garchonQui dpus tros quarts d’heure, én fasot qu’braire,
Tâchot d’l'indourmir par ein-ne canchon.
Alle li disot : Min Narcisse,
Édmain t’aras du pain d’épiche
Du chuque à gogo
Chi t’es sache et qu’te fas dodo.

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Et chi te m’laiche fare ein-ne bon-ne semoain-ne,
J’irai dégager tin bieu sarau,
Tin patalon d’drap, tin gillet d’loaine
Conme ein tchot milord te s’ras farau
J’t'acaterai, l’jur d’élle ducasse
Ein porlichinel cocasse,
Ein turlutu,
Por juer l’air d’éch capieu-pointu.

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Nous irons dins l’cour Jean-nette-à-Vaques,
Vir chés marion-nettes. Conme te riras,
Quinte t’intindras dire : ein doube pou Jacques
Pa d’porlichinel qui parle magas.
Te li mettras dins s’menotte,
Au iu d’doupe, ein rond d’carotte
I T’dira merchi
Pinse conme nos arons du plaisi

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Et chi par hasard sin mâte i s’fâche,
Ch’est alorse Narcisse équ nous rirons !
Sins n’avoir invie, j’prindrai m’n'air mache
J’li dirai sin nom et ses sournoms,
J’li dirai dés faribolles
I m’in répondra des drôles ;
Infin ein chacun
Voéra dux pestaques ou iu d’ein

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Allons serre tés zius, dors min bonhonme
J’vas dire ein-ne prière à Tchot-Jésus
Pou qu’i vienche ichi, pindaint tin sonme,
T’fare’ reuver qu’j'ai més mans ploein-nes d’écus,
Pou qu’i t’apporte ein-ne coquile,
Aveuc du chirop qui guile
Tout l’long d’tin minton
Te pourléqueras tros heures éd long

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

L’mos qui vient, d’Saint-Nicoulas ch’est l’fâte.
Por seur, au nuit, i viendra t’treuver.
I’ t’fera ein sermon, et t’laichera matte
In d’zous du ballot, ein grind pénnier.
I l’rimplira, chii t’es sache
D’séquois qui t’rindront bénache,
Sins cha, sin beudet
T’invoira ein grind martinet.

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Ni chés marion-nettes, ni ch’pan d’épiche
N’ont produit d’effet. Mais ch’martinet
A vite rappagé éch tchot Narcisse,
Qui craingnot d’vir arriver ch’beudet
I’l'a dit s’canchon dormoire
S’mère, l’a mis dins s’nochinoire
A érpris sin coussin,
Pis répétié vingt fos ch’l'érfrain.

Dors min tchot Quinquin Min tchot pouchin min grous rojin
Te m’fras du chagrin chi te n’dors point ch’qu’à d’main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>