A.N.N.O.I.S Les différentes « orthographes » de ANNOIS à travers l’Histoire

  "orthographes" de ANNOIS

 

aulnaie : lieu planté d’aulnes.
                 latin alnusaunoie 1260 – aunaie 1601- de aulne  

 

1114

ALNOIT

(Cartulaire[1]de l’Abbaye de Saint-Quentin-en-Lîle, page 113)

 

1271

ALNETUM

(Livre rouge de l’abbaye de Saint-Quentin-en-Lîle, folio 155, archives de l’Empire LL 1018)

 

 

1358

ANNOY

(Archives de l’Empire, Trésor des chartes[2], registre 86, n° 131)

 

1582

AULNOY

(Archives de la ville de Saint-Quentin)

 

1670

AULNOIS

(Archives communales de Douchy)

 

 

La seigneurie d’Annois relevait autrefois de la châtellenie de Ham. C’est-à-dire que le seigneur d’Annois était le vassal de son suzerain de Ham.

 



[1] Recueil de chartes contenant la transcription des titres de propriété et privilèges temporels d’un monastère.

[2] Titre de propriété, de vente, de privilège octroyé.

This entry was posted in Villages et villes picards. Bookmark the permalink.